Vous êtes ici
Accueil > L'événement > Terminal à conteneurs: Un contrat à perte proposé à Bolloré au port de Kribi

Terminal à conteneurs: Un contrat à perte proposé à Bolloré au port de Kribi

 

La direction générale du PAK a modifié le projet d’accord d’exploitation et de développement du terminal à conteneurs. L’Etat perd au passage près de 235 milliards sur les 25 ans de durée de la concession.

Le Medi Lisbon, premier navire commercial accueilli sur les quais du port de Kribi, poursuit tranquillement son chargement de sa cargaison constituée de 27 000 tonnes de copeaux d’hévéa. Ce vraquier battant pavillon singapourien affrété par la société Biocam devrait quitter les berges de Mboro ce jour 29 juin, après une semaine de séjour à quai, pour un voyage qui doit le mener en Irlande. Si son arrivée au port de Kribi a été célébrée en grande pompe, le Medi Lisbon n’emporte pas dans ses cales les difficultés de bouclage des contrats d’exploitation et de développement du premier port en eau profonde du Cameroun. Cette première et historique opération technique et commerciale ne doit non plus faire illusion : le dossier de ces contrats est bloqué à la suite des modifications introduites par la direction générale du port autonome de Kribi (PAK) sur la demande du Groupement Bolloré/CMA-CGM/CHEC (BCC). Une histoire bien camerounaise qui retarde encore plus le démarrage officiel et définitif des activités dans les terminaux à conteneurs et polyvalent, et qui pourrait coûter près de… Cliquer ici pour télécharger la version intégrale de cet article.

Partager ceci :

Laisser un commentaire

quinze − treize =

Top