Vous êtes ici
Accueil > L'événement > Climat des affaires

Climat des affaires

Ces pratiques qui plombent le dynamisme des entreprises

Le Gicam cite entre autres l’intensification du commerce illicite, l’accumulation des crédits de TVA, le rallongement des délais de paiement et la rationalisation des procédures du commerce extérieur.

Pendant la 124ème assemblée générale ordinaire et élective, qui a débouché sur l’élection d’un nouveau conseil exécutif de la plus grande organisation patronale du Cameroun, le 29 juin dernier à Douala, le secrétaire exécutif du Gicam, Alain Blaise Batongué, est revenu sur les principales difficultés des chefs d’entreprises. Elles sont, selon lui, au nombre de quatre et méritent un déploiement de mesures urgentes par les pouvoirs publics. A savoir, l’intensification du commerce illicite, l’accumulation des crédits de TVA, le rallongement des délais de paiement, et enfin, la rationalisation des procédures du commerce extérieur. S’agissant, notamment, de l’intensification du commerce illicite, LQE a pu apprendre que ce phénomène s’est aggravé notamment en la faveur de la baisse du Naira au Nigéria et menace  plus que jamais l’activité du tissu industriel national. « Il touche les produits pharmaceutiques et cosmétiques, les produits de grande consommation et de l’agro-industrie, les tissus et produits textiles, les œuvres de l’esprit, et bien d’autres. A l’évidence, les différentes mesures prises jusqu’ici pour endiguer ce phénomène ne produisent que des résultats limités ; raison pour laquelle, nous insistons sur la nécessité de… Cliquer ici pour télécharger la version intégrale de cet article

Partager ceci :

Laisser un commentaire

1 × 2 =

Top